CIEM
 
Fermer la fenêtre
Transférer cette page par email :
 
Destinataire 1 (email)
Destinataire 2 (email)
Destinataire 3 (email)
Destinataire 4 (email )
 
Votre nom
Votre adresse email
 
Bienvenue Nous vous invitons à lire ici des articles clairs, concrets et efficaces, rédigés par les membres de l’équipe médicale du CIEM. Notre volonté est de vous sensibiliser à travers une information fondée sur nos compétences et notre expérience.
Bonne lecture.
L’équipe médicale du CIEM.

Conseils sanitaires aux voyageurs (2e partie) : Vaccinations

Dans la précédente Lettre du CIEM, diarrhée et prophylaxie du paludisme ont été abordées. Dans cette seconde partie nous aborderons les vaccinations, c'est grâce à elles que la majorité des infections peuvent être évitées, encore faut-il que le calendrier vaccinal soit à jour en fonction de la destination.

VACCINATIONS
Le programme de vaccination à établir pour chaque voyageur doit tenir compte de la situation sanitaire et du niveau d'hygiène de la zone visitée, des conditions du séjour (saison, activités sur place, modalités d'hébergement et durée), de l'âge et des antécédents médicaux.

L'obligation administrative de présenter un certificat de vaccination peut être exigée pour entrer dans certains pays, soit dans le cadre du règlement sanitaire international (vaccination contre la fièvre jaune), soit du fait d'une exigence particulière du pays d'accueil (vaccination contre les infections invasives à méningocoques pour les pèlerinages en Arabie Saoudite).

Cas général

La mise à jour des vaccinations recommandées en France dans le calendrier vaccinal, que ce soit pour les adultes ou les enfants, est indispensable, sachant que certaines des infections visées peuvent être endémiques dans le pays de destination. Cette mise à jour est particulièrement importante pour la vaccination contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche, ainsi que contre la rougeole.

  • La vaccination contre l'hépatite A est recommandée à partir de l'âge de 1 an pour tous les voyageurs devant séjourner dans un pays où l'hygiène est précaire. Une injection (Havrix®) à faire au moins 15 jours avant le départ avec rappel 6 à 12 mois plus tard.
  • La vaccination contre l'hépatite B (2 injections espacées d'un mois et une 3e à 6 mois) est recommandée pour des séjours fréquents ou prolongés en Asie.
  • La vaccination contre la fièvre jaune est indispensable pour un séjour dans une zone endémique des régions intertropicales d'Afrique, d'Amérique du Sud et de Guyane, même en l'absence d'obligation administrative. Ce vaccin est disponible uniquement dans les Centres de vaccination anti-amarile. Une injection est à faire au moins 10 jours avant le départ, valable 10 ans. Lorsque la vaccination ne peut pas être réalisée, les voyages en zone d'endémicité amarile sont formellement déconseillés.
  • La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée pour toutes les personnes âgées de plus de 65 ans.
  • La vaccination contre la fièvre typhoïde est recommandée pour les voyageurs devant effectuer un séjour prolongé ou dans de mauvaises conditions, dans des pays où l'hygiène est précaire, particulièrement dans le sous-continent indien. Une injection au moins 15 jours avant le départ est valable 3 ans. Ce vaccin n'assurant qu'une protection de 60 %, il ne se substitue pas aux mesures d'hygiène.

Cas particulier

  • La vaccination contre l'encéphalite japonaise (Ixiaro®) est recommandée pour les voyageurs qui se rendent en Asie ou en Océanie en zones rurales ou en expatriation. La vaccination contre l'encéphalite à tiques (Ticovac®, Envepur®) est recommandée pour les voyageurs devant séjourner en zone rurale dans les régions d'endémie (Europe centrale, orientale et septentrionale, nord de l'Asie centrale, nord de la Chine, nord du Japon) du printemps à l'automne.
  • La vaccination contre la rage est recommandée pour les voyageurs devant effectuer un séjour prolongé et en situation d'isolement dans des zones à haut risque (Asie, Afrique y compris l'Afrique du Nord, Amérique du Sud). La vaccination préventive ne dispense pas d'un traitement curatif qui doit être mis en œuvre le plus tôt possible en cas d'exposition.
  • Il n'existe pas de vaccin contre les grippes aviaires, la dengue, le chykungunya.

Rappelons une nouvelle fois qu'il est indispensable de vérifier la couverture et la validité de son contrat d'assistance et de son assurance maladie avant le départ.

Il est également possible de s'inscrire sur l'application Ariane du Ministère des Affaires étrangères qui propose de recevoir des alertes sanitaires en temps réel.

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/
fildariane/dyn/public/login.html

Dr Marina KARMOCHKINE
Dr Marina KARMOCHKINE
Médecin au CIEM
Vidéo Lancer la vidéo