CIEM
 
Fermer la fenêtre
Transférer cette page par email :
 
Destinataire 1 (email)
Destinataire 2 (email)
Destinataire 3 (email)
Destinataire 4 (email )
 
Votre nom
Votre adresse email
 
Bienvenue Nous vous invitons à lire ici des articles clairs, concrets et efficaces, rédigés par les membres de l’équipe médicale du CIEM. Notre volonté est de vous sensibiliser à travers une information fondée sur nos compétences et notre expérience.
Bonne lecture.
L’équipe médicale du CIEM.

Echographie Abdominale : Le Foie

L'étude échographique de l'abdomen est un examen non irradiant, indolore et ne demandant aucune préparation spécifique sinon celle de se présenter à jeun afin d'optimiser l'étude de certains organes comme la vésicule et de permettre une meilleure visibilité des organes profonds. En effet, le jeûne, du fait de la faible abondance d'air dans les organes creux comme l'estomac ou le côlon, permet une étude de bien meilleure qualité de tous ces organes pleins. L'étude de la cavité abdominale peut se concevoir anatomiquement en trois grands secteurs qui sont, en haut l'étage sus mésocolique, plus bas l'étage sous mésocolique, englobant la cavité pelvienne et en arrière le rétropéritoine.

Cette limite anatomique qu'est le mésocolon peut être représentée par une ligne virtuelle allant du rebord costal droit jusqu'au rebord costal gauche en passant au centre légèrement en dessus de l'ombilic. L'étude échographique de l'abdomen peut de la même manière se concevoir autour de certains appareils comme l'appareil digestif, l'appareil urinaire ou le système vasculaire, mais la sectorisation anatomique paraît être la plus abordable, permettant de mieux appréhender l'étude de l'étage sus mésocolique représente la première et peut-être la plus importante étape au cours de l'examen échographique car cette région englobe les organes essentiels comme le foie, les vaisseaux et les voies biliaires, la vésicule, le pancréas et la rate. Pour l'ensemble de ces organes on appréciera le volume, l'aspect morphologique et surtout l'échostructure.

Le foie est dans ce secteur l'organe à la fois le plus volumineux mais aussi le plus accessible. Pour le foie notamment seront notés le volume, les contours et l'échostructure. Le volume global du foie, excepté lors d'anomalies évidentes, est difficile à apprécier, surtout si l'on tient compte de la morphologie du sujet. Les contours, sur un sujet normal sont bien réguliers avec des bords aigus, bien marqués. Les différents vaisseaux sont identifiés, avec un enregistrement des flux, acte facilité par le mode doppler couleur dont sont dotés nos deux appareils d'échographie.

Bilan de santé, échographie abdominale

Les vaisseaux du foie sont nettement visibles avec, en bleu, les axes veineux sus hépatiques ramenant le sang vers le cœur et en rouge la veine porte qui emmène le sang vers le foie. Les structures sans signal doppler correspondent aux voies biliaires.

Les anomalies localisées ou diffuses du foie sont essentiellement représentées par l'infiltration stéatosique. Cette anomalie, en relation avec des dépôts de graisse dans les cellules hépatiques est relativement fréquente et peut intéresser la totalité du foie ou certains secteurs, laissant alors de larges plages de foie sain. Elle est le plus souvent en relation avec des habitudes alimentaires mais aussi parfois avec des anomalies métaboliques comme les hypercholestérolémies ou le diabète.

Bilan de santé

Stéatose Hépatique homogène :
Le parenchyme hépatique est nettement plus échogène que le parenchyme du rein droit que l'on peut voir en arrière (c'est ce que l'on nomme une augmentation du gradient hépato-rénal).

Les autres anomalies que l'on peut détecter sur cet examen échographique du foie sont bien évidemment les tumeurs. Les tumeurs du foie les plus fréquentes sont bénignes : kystes biliaires, angiomes. On estime que 5 à 10 % de la population est porteuse de l'une ou l'autre de ces formations bénignes. Elles n'ont aucune signification pathologique et ne demandent que très rarement un suivi médical.

Bilan de santé, échographie abdominale

Angiome hépatique simple

Bilan de santé, échographie abdominale

Kyste biliaire simple

Bilan de santé, échographie abdominale

Hyperplasie nodulaire focale

Les autres tumeurs sont représentées par les tumeurs hépatocytaires, bénignes comme l'hyperplasie nodulaire focale ou malignes comme l'hépatocarcinome. A cheval entre ces deux entités on retrouve l'adénome du foie. Enfin, les circonstances de découverte d'une lésion atypique doivent toujours faire évoquer la possibilité d'une lésion métastatique. Toutes ces lésions, sans être exceptionnelles sont tout de même rares et méritent le plus souvent un complément d'examen, que cela soit par scanner (TDM) ou par imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) afin de caractériser formellement la lésion mais aussi de rechercher une lésion primitive.

Docteur Robert PALAU
Docteur Robert PALAU
Radiologue
Directeur de l'Imagerie Médicale au CIEM
Vidéo Lancer la vidéo