CIEM
 
Fermer la fenêtre
Transférer cette page par email :
 
Destinataire 1 (email)
Destinataire 2 (email)
Destinataire 3 (email)
Destinataire 4 (email )
 
Votre nom
Votre adresse email
 
Bienvenue Nous vous invitons à lire ici des articles clairs, concrets et efficaces, rédigés par les membres de l’équipe médicale du CIEM. Notre volonté est de vous sensibiliser à travers une information fondée sur nos compétences et notre expérience.
Bonne lecture.
L’équipe médicale du CIEM.

La levure de riz rouge

Elle contient une statine naturelle, très efficace dans la réduction du taux sanguin de cholestérol.

L'excès de cholestérol est avec le tabac, l'hypertension artérielle et la sédentarité physique, un des principaux facteurs de risque cardio-vasculaire. Des mesures préventives peuvent être utiles pour éviter l'accident coronarien (IDM) ou vasculaire cérébral (AVC), sans oublier l'artérite oblitérante des membres inférieurs (AOMI).

Un des rôles majeurs du médecin du CIEM est d'informer avec objectivité, de sensibiliser avec tact et d'aider l'adhérent à modifier ses habitudes, notamment alimentaires, pour corriger durablement ces facteurs de risque.

Que sont les statines ?

Les statines sont de puissants inhibiteurs de la synthèse hépatique du cholestérol et surtout du LDL (Low Density lipoprotéin). Le taux sanguin élevé du cholestérol LDL constitue actuellement le principal facteur athérogène du cholestérol, même si l'on sait qu'un taux bas de HDL est également un facteur de risque. Entre 1985 et 1996, cinq grandes études portant chacune sur un grand nombre de patients (entre 4000 et 9000 selon les études) ont montré l'efficacité des statines, à la fois sur la baisse du cholestérol - et surtout du LDL - et sur la réduction importante des événements cardiovasculaires et de la mortalité globale, autour de 30 %. La baisse de la mortalité concerne exclusivement la mortalité cardio- vasculaire et il n'y a pas de surmortalité d'une autre origine.

Trois études en prévention secondaire, c'est-à-dire sur des patients ayant un passé cardio-vasculaire, ont montré une différence significative entre les groupes traités et non traités. Deux études, en prévention primaire, sur des patients sans passé cardio-vasculaire, montrent une différence un peu moins nette bien que très significative entre les deux groupes.

Il faut reconnaître que dans une proportion modérée mais non négligeable vont se poser des problèmes de tolérance aux statines (crampes musculaires surtout et troubles digestifs) qui limitent l'utilisation ou l'augmentation des doses pour arriver à l'objectif thérapeutique.

Levure rouge de riz, qui es-tu ?

Il s'agit d'un remède très ancien de la médecine chinoise (800 avant notre ère) favorisant, entre autres, la circulation du sang. Ce remède résulte de la fermentation du riz par un champignon microscopique qui contient un pigment rouge. C'est donc la levure qui est rouge et non le riz.

Bien sûr, les essais sur la levure rouge de riz, bien que nombreux, n'ont pas la force et la pertinence des études sur les statines. Mais on observe en pratique une baisse du LDL cholestérol régulière, rapide et durable, comparable à celle des statines de synthèse à faible dose, mais avec une bien meilleure tolérance.

La dose quotidienne est d'environ 600 à 1200 mg de levure rouge de riz, soit un peu moins de 10 mg de la statine naturelle, la Monacoline K. La levure produirait aussi d'autres éléments favorables à la baisse du cholestérol, notamment des phytostérols.

Les critiques ont porté sur le taux variable de Monacoline K selon les préparations, soit trop faible donc inefficace, soit pire, trop élevé donc possiblement dangereux. Il faut aussi éliminer les préparations qui comprennent des éléments toxiques (notamment de la citrine). Il est donc souhaitable de vérifier et de faire contrôler par un professionnel de santé la composition du produit.

Levure rouge de riz, compléments alimentaires ou médicaments ?

Le plus souvent, dans mon expérience, je préconise la levure rouge de riz comme un complément alimentaire, en prévention primaire, lorsque, malgré les efforts de régime, le LDL reste trop élevé, au-dessus de 1,6 g par litre. La levure est alors toujours associée au régime crétois, qui ne doit pas être vécu comme une punition quand on aime l'huile d'olive, le poisson, les fruits et les légumes.

Dans quelques cas toutefois, je l'ai donné à des coronariens qui ne supportaient pas les statines, donc comme un médicament, et j'étais surpris de l'excellente tolérance et de son effi cacité sur la baisse du LDL cholestérol.

La levure rouge de riz est contre-indiquée :

  • Chez la femme enceinte ou qui allaite,
  • Chez les jeunes de moins de 18 ans,
  • En cas de maladie hépatique ou rénale.
Dr Antoine Hessel
Dr Antoine Hessel
Cardiologue au CIEM
Vidéo Lancer la vidéo