CIEM
 
Fermer la fenêtre
Transférer cette page par email :
 
Destinataire 1 (email)
Destinataire 2 (email)
Destinataire 3 (email)
Destinataire 4 (email )
 
Votre nom
Votre adresse email
 
Bienvenue Nous vous invitons à lire ici des articles clairs, concrets et efficaces, rédigés par les membres de l’équipe médicale du CIEM. Notre volonté est de vous sensibiliser à travers une information fondée sur nos compétences et notre expérience.
Bonne lecture.
L’équipe médicale du CIEM.

Les bienfaits du chocolat

Longtemps considéré comme nocif pour la santé, le chocolat : mélange de cacao, graisse de cacao et de sucre, a dorénavant démontré l'étendue de ses qualités y compris cardio-vasculaires (Lancet 1999 « chocolate is very good for you »).

Composition :

Le chocolat est composé de glucides (de 50 à 25 %) et de lipides (30 %) dont un maximum de 5 % de lécithine de soja ou autre graisse végétale, depuis la directive européenne de 2000. Il est riche en fer (3 %), potassium (0,4 %) et magnésium (0,1 %). On y trouve aussi de la théobromine (stimulant), de faibles quantités d'amandamide (fixant sur les récepteurs cannabioïdes = euphorisants), de la vitamine E et des flavonoïdes ayant des effets antioxydants dont la quantité dépend du mode de fabrication.

« Les Dieux boivent de l'Ambroisie et les hommes du chocolat. » Anonyme vénitien du XVIIe siècle.

Ses effets favorables :

L'index glycémique faible du chocolat noir permet son utilisation chez le diabétique. Les acides gras du chocolat n'ont pas d'effets défavorables sur le cholestérol. Le cacao diminue l'oxydation du LDL cholestérol. Le chocolat a des effets cardio-vasculaires très favorables : une diminution de la pression artérielle systolique de 6 mm et un effet vasodilatateur plus marqué encore au-delà de 50 ans. Enfin, il existe un effet antiagrégant du chocolat « aspirine like ».

Idées fausses :

Le chocolat n'a pas d'effet cutané (il ne déclenche pas d'acné) ni d'effet défavorable sur la migraine ou les caries dentaires.

Conclusion :

Malgré les effets bénéfiques du chocolat, notamment sur la pression artérielle ou la coagulation, il doit être utilisé avec une certaine modération, surtout si les conseils du CIEM vont vers une perte de poids, une diminution des triglycérides ou de la glycémie. En effet, 100 g de chocolat noir à 70 % de cacao équivaut à 600 kcal soit plus de 1/4 des besoins énergétiques sur 24 heures.

Docteur Olivier CHARON
Docteur Olivier CHARON
Vidéo Lancer la vidéo